Chemins de mémoire 1870

Le 16 août 1870, un des évènements majeurs du XIXe siècle a lieu ici sur le plateau : la bataille de Rezonville, Vionville et Mars la Tour.

Plus de 200 000 combattants français et allemands s'affrontent. En empêchant les troupes de Napoléon III de se replier sur Verdun, le général prussien von Moltke crée les conditions nécessaires à son succès. En deux batailles décisives, Molke va encercler puis capturer 170 000 soldats français dans Metz.

Les défaites françaises de 1870 ont pour conséquences la chute du Second Empire qui fera place à la IIIe République, ainsi qu'à la naissance du IIe Reich allemand sous l'autorité du roi de Prusse.

Elles sont également à l'origine de l'annexion de l'Alsace et de la Moselle redessinée et de la création du département de la Meurthe-et-Moselle, événements qui conditionneront en partie l'histoire européenne au XXe siècle.

 

Circuit balisé de 19 km

A ce jour, le champ de bataille est resté presque identique à ce qu'il était en 1870. Parsemé de monuments érigés avant la Première Guerre mondiale, il se visite aisément, chaque monument permettant de situer les instants clés des combats. Un circuit de 15 km a été balisé entre Rezonville, Gorze et Vionville. Prolongé de 4 km, il rejoint dorénavant le Musée de la Guerre et de l'annexion à Gravelotte. Praticables à pied, à cheval ou à vélo, les circuits "Souvenir des batailles de 1870" sont jalonnés d’équipements informatifs.

 

Télécharger le dépliant

 

Départs

Au départ de Gorze - Route de Chambley

Au départ de Rezonville - Arrêt bus Route de Metz
Au départ de Vionville - Route de Flavigny - Au monument de Brandebourg

 

Sites et monuments de 1870

Sur le nord de la Communauté de Communes, la bataille de Mars-la-Tour eut lieu le 16 août 1870, lors de la guerre franco-prussienne, dernière grande bataille de cavalerie d'Europe. La défaite entraîna la chute de l'Empire français et la perte pour le territoire français de l'« Alsace-Lorraine ».

De nombreux vestiges et monuments de cette grande bataille sont visibles dans le secteur de Mars-la-Tour comme les « Bornes Frontières » qui marquaient la frontière allemande de 1871 à 1918 ou encore l’église commémorative visitable sur rendez-vous.

 

Musée de Plein Champs

4 sites, de Bruville à Ville-sur-Yron, en passant par Mars la Tour, donnent à voir aux visiteurs les évènements qui se sont déroulés à partir de 1870. Le départ de la visite se fait depuis la marie de Mars la Tour.

Téléchargez la lettre d'information pour en savoir plus.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies qui permettent le bon fonctionnement de notre site et de ses services. En savoir plus J'ai bien compris