C’est à Arnaville, au terme d’un parcours de près de 55 km, que le Rupt de Mad vient terminer sa course et mêler ses eaux à celles de la Moselle. Cette confluence est l’une des seules qui soit restée sauvage dans cette portion de la Moselle et elle accueille une zone humide fréquentée par de nombreuses espèces animales et végétales issues des deux vallées.

 

Lire l’infosite

 

     

 

Contact : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies qui permettent le bon fonctionnement de notre site et de ses services. En savoir plus J'ai bien compris