Au mois de mai 2019, les Lauréats du 26ème concours de «Meilleur Ouvrier de France» ont reçu leur médaille et leur diplôme. Parmi eux, Frédéric DEMOISSON, «Meilleur Ouvrier de France » dans le domaine de la verrerie au chalumeau. Nous avons eu la chance de le rencontrer et de l’interviewer dans son atelier dans la commune de Waville. 

Frédéric DEMOISSON, travaille le verre depuis l’âge de 15 ans. C’est son père qui lui a présenté ce métier. Après l’obtention de son diplôme en verrerie au chalumeau dans un lycée spécialisé de Paris, il a décidé de créer son entreprise à Nancy. Il a par la suite fusionné avec une autre entreprise et a installé son atelier à Waville. Son travail principal s’oriente autour de la verrerie scientifique (burette, fiole jaugée….) utilisée dans les laboratoires, écoles et centres de recherche pour lesquels il travaille. En parallèle, il a repris il y a 5 ans la verrerie de décoration, discipline qui le passionne : «Je suis accro à la verrerie artistique depuis 5 ans, je passe mes soirées et mes week-ends à faire de la verrerie artistique». La verrerie au chalumeau est une technique très peu rependue et connu en France et dans le monde, c’est pourquoi Frédérique DEMOISSON accorde une grande importance à mettre en avant son métier.

C’est dans ce contexte qu’un de ses amis lui a proposé de participer au concours : «Pourquoi ne pas faire ce concours de Meilleur Ouvrier de France, ça reste l'excellence française et au moins si tu veux faire connaître ton métier il n’y a pas meilleure façon.». Notre Meilleur Ouvrier de France en verrerie à donc relevé le challenge et s’est inscrit à la 26e édition du concours. Contrairement aux métiers dans la branche culinaire où les épreuves ont lieu au moment même de l’évaluation, les épreuves pour les métiers comme verrier sont rendues public au participant 1 an avant l’évaluation. Durant un an, il a travaillé sa sculpture (sur le thème des arbres) en continuant en parallèle son activité professionnelle. Il a passé 6 mois pour la recherche et la conceptualisation de son œuvre et 6 autres mois pour la réaliser en travaillant le soir et les week-ends, «j’ai dormi 4 heures le dernier week-end, c’est un travail monstrueux, une énorme tension, c’est bien d’avoir à ce moment un soutien familial.

Depuis la remise de sa médaille Frédérique DEMOISSON s’est rendu dans de nombreux salons dont celui de la «Lorraine formidable» à Lunéville. Ces rendez-vous importants lui on permis de mettre en avant son métier et ses valeurs. «Quand vous dites aux gens que vous êtes Meilleur Ouvrier de France, c’est assez incroyable leur regard, il y a tout qui change alors que bon... le boulot reste le même qu’avant, mais ils se rendent compte qu’en face d’eux ils ont quelqu’un qui sait de quoi il parle.».

Interrogé par de nombreux médias dont Mirabelle TV sur son choix de vivre dans la vallée du Rupt de MAD, il a répondu sans hésiter : « J’expliquais que je ne trouvais pas ça comme un handicap, au contraire, du moment qu’on a un métier spécial et qu’on veut se faire connaître, les gens sont prêts à se déplacer pour venir vous voir, on est dans une très belle vallée. »

Si la verrerie au chalumeau vous intéresse Frédérique DEMOISSON à annoncé qu’il ouvrira durant l’été 2019 un atelier accessible au public à Waville. Vous pourrez découvrir ses œuvres exposées et le voir à l’ouvrage. Il possède aussi un site internet que vous pouvez consulter à l’adresse suivante : https://madverreriedart.fr

Crédit photo page d'accueil : PnrL © Didier Protin.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies qui permettent le bon fonctionnement de notre site et de ses services. En savoir plus J'ai bien compris