A LA UNE

CC Mad & Moselle - Accueil

Issus de l’Opération Programmée pour l’Amélioration des Vergers (OPAV) la Communauté de Communes a fait deux vergers conservatoires, l’un à Beaumont et l’autre à Jaulny.

L’OPAV a également permis la plantation de 9 vergers communaux et la distribution de plus de mille fruitiers aux particuliers.

Le verger traditionnel demi tige et haute tige, élément typique des paysages lorrains, renferme un patrimoine fruitier très diversifié. Cependant ce patrimoine est aujourd'hui en régression.

L'intérêt d'un verger conservatoire réside en premier lieu dans la sauvegarde des variétés menacées, rares ou remarquables. Il permet aussi de réaliser un certain nombre d'expérimentations et offre un lieu d'animations et d'échanges culturels.

La première étape dans la mise en place d'un verger conservatoire est l'étude du patrimoine fruitier local. De nombreuses prospections ont été réalisées sur l'ensemble du territoire de la Communauté de Communes afin de récolter un échantillon des variétés existantes.

Les plus représentatives du secteur et les plus remarquables par leur forme, leur goût, leur maturité, leur conservation, leur rareté, ont ensuite été choisies pour être sauvegardées dans ces vergers conservatoires. La plupart de ces fruits proviennent donc du terroir local !

Un prochain programme OPAV va à nouveau permettre de valoriser ce patrimoine riche de nos paysages.

 

 

 

Contact : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Depuis 2007 la Communauté de Communes mène des programmes de restauration de ces éléments arborés en partenariat avec le Parc naturel régional de Lorraine (PnrL).

Cela s’est d’abord traduit par l’Opération Programmée pour l’Amélioration des Haies (OPAHaies), programme de restauration des paysages, qui a permis la plantation de plus de 7 kilomètres de haies diversifiées ainsi que la plantation de plus de 350 arbres fruitiers, le plus souvent en alignement le long des chemins. Dans la foulée un second programme a permis à nouveau la plantation de 7 kilomètres de haies.

Forte de cette expérience la Communauté de Communes souhaite engager une troisième phase de plantation. En effet, l’impact positif des plantations sur les paysages de plaines cultivées et le renforcement des corridors écologiques incitent la Communauté de Communes à poursuivre l’opération en continuant le renforcement des corridors écologiques.

 

 

 

Contact : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

C’est à Arnaville, au terme d’un parcours de près de 55 km, que le Rupt de Mad vient terminer sa course et mêler ses eaux à celles de la Moselle. Cette confluence est l’une des seules qui soit restée sauvage dans cette portion de la Moselle et elle accueille une zone humide fréquentée par de nombreuses espèces animales et végétales issues des deux vallées.

 

Lire l’infosite

 

 

 

Contact : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

C’est à Arnaville, au terme d’un parcours de près de 55 km, que le Rupt de Mad vient terminer sa course et mêler ses eaux à celles de la Moselle. Cette confluence est l’une des seules qui soit restée sauvage dans cette portion de la Moselle et elle accueille une zone humide fréquentée par de nombreuses espèces animales et végétales issues des deux vallées.

L’espace naturel sensible de Novéant sur Moselle

Classé Espace Naturel Sensible en 2010, le site de 160 hectares comprend le bois de Gaumont, le batrachoduc et les gravières de Novéant sur Moselle. Exploitées dans les années 90 pour en extraire les granulats, ces dernières se sont par la suite remplies d’eau par infiltration de la nappe. Elles abritent aujourd’hui une biodiversité exceptionnelle : plantes, insectes, amphibiens, mammifères, oiseaux ; c’est tout un écosystème qui est représenté.


Grenouille verte - Photo : Audrey François

L’objectif de cet Espace Naturel est de concilier préservation de l’environnement et sensibilisation du public. Le site est donc ouvert au public toute l’année et des panneaux d’informations seront prochainement installés, de manière à présenter les espèces rencontrées.


Marques du Castor d’Europe

Cuivré des marais, castor d’Europe, milan royal, balbuzard pêcheur : des espèces patrimoniales et protégées fréquentent les gravières, au côté d’espèces couramment rencontrées en Lorraine.


Milan noir - Photo : Audrey François


Libellule fauve - Photo : Pauline Névoret

Empruntez le sentier et découvrez les espèces emblématiques de la vallée de la Moselle !

Zoom sur le batrachoduc du Gaumont

Créer en 2014, le batrachoduc permet de restaurer la continuité écologique, en reliant le bois de Gaumont et les gravières de Novéant-sur-Moselle. Il permet ainsi d’éviter la mort de milliers d’amphibiens, lors de la migration du lieu d’hivernage vers le site de reproduction.

Le dispositif en béton et acier est composé de 14 passages sous voirie, permettant non seulement le passage des amphibiens mais également de toute la petite faune !


Putois empruntant le batrachoduc


Couple de crapauds communs - Photo : Manon Pellicori

Lire l’infosite

 

     

 

Contact : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies qui permettent le bon fonctionnement de notre site et de ses services. En savoir plus J'ai bien compris